Nous avons 46 invités et aucun membre en ligne

Recherche de personne et transport dans le lit de la rivière

Le Nant (Monthey) 25 avril 2018 

Il est 18h15, tranquille de la TV, on se prépare bientôt à passer à table pour le repas du soir. Le repos bien mérité prend vite fin quand un message du 144 arrive sur le Natel.

"Recherche de personne disparue dans le Nant, rdv caserne du Feu Monthey"

Ni une ni deux, je valide le message, prend mes affaires de plongée et départ sur la caserne. Arrivé sur place, je retrouve d'autres collègues. Notre chef d'intervention nous donne les premiers éléments sur l'accident.

Une personne qui était vers l'église de Choëx, vient de faire une chute d'environ 15 mètres dans le ruisseau "Le Nant" en contrebas. Les pentes sont abruptes. Il est décidé d'entrer dans le lit du ruisseau plus en amont. On prépare le matériel pour ce genre d'intervention, avec harnais, casques, civière, corde etc..

 

Arrivés sur place, la Police a déjà sécurisé le périmètre. L'agent nous donne les dernières informations.

Johnny notre chef de groupe nous explique comment nous allons procéder, afin que chacun puisse connaître au plus près sa mission. Deux intervenants sont envoyés en éclaireurs avec chacun un sac de cordes. Il y a pas mal de volume d'eau et les pierres sont glissantes. Derrière eux, le reste du groupe prend le matériel et s'engage à son tour.

Quelques mètres plus bas, il faut déjà descendre en rappel. On mesure au maximum la prise de risque, pour ne pas risquer l'accident. Le temps presse, mais parfois une minute de plus est nécessaire pour une intervention.

Après environ 10 minutes de progression, les éclaireurs trouvent la personne, au bord de l'eau. sans plus attendre, nous redoublons d'efforts pour arriver au plus vite avec la civière et la prendre en charge. Un médecin a pu se rendre sur place et la médicaliser avant le transport.

Pendant ce temps, les éclaireurs continuent leur progression et nous posent une ligne de vie plus bas dans la rivière. Car ils se rendent compte qu'il n'est pas possible d'évacuer par la pente à cause de la densité de la forêt à cet endroit et non plus par les airs.

Nous sommes obligés de descendre dans le courant jusqu'à Monthey. A chaque intervention, nous devons nous adapter à la configuration du lieu, le plus rapidement possible.

 

Les éclaireurs nous arrêtent, car il va falloir poser une tyrolienne. Il y a une chute d'eau de plus de 6 m, il n'est pas possible de descendre en toute sécurité. C'est parti, chacun connaît son job, on déploie les cordes, les deux premiers descendent en rappel afin de tendre la corde mère pour la tyrolienne et poser également la main-courante pour les autres intervenants. 

 

Voilà la tyrolienne est en place. Avec le plus de délicatesse possible, on engage la civière. Celle-ci se retrouve suspendue dans le vide à plusieurs mètres du sol. Cela fait maintenant 40 minutes que nous sommes dans l'eau froide, nous sommes concentrés sur notre travail, nous n'avons pas le temps d'avoir froid. Après avoir passé cette cascade, il nous reste encore 300 m environ avant que la personne puisse être prise en charge par les secours. Elle sera héliportée sur le CHUV.

 

Voilà, ceci est le résumé de notre exercice de recherche et sauvetage d'une personne en milieu aquatique telle qu'une rivière. Pour information, le mannequin qui est dans la civière pèse 80 kg. Il représente le poids d'un humain. Afin de nous acclimater le transport s'est fait exclusivement dans le lit de la rivière, sur plusieurs centaines de mètres. Merci à tous pour votre engagement.

En cliquant sur ces liens, voici les vidéos de cet exercice

Descente d'un éclaireur Descente de la civière Préparation de la tyrolienne