Plongée sous-glace

au Duzillet

le 22 janvier 2017

Nos espoirs devenaient de plus en plus petits. depuis plusieurs années, la gouille du Duzillet ne voulait pas geler. Mais, lorsque les températures très basses ont été annoncées, nos regards se sont portés jour après jour sur l'étang du Duzillet . Va-t-il geler ??. Et puis le miracle de la nature est apparu. 

En ce dimanche matin 22 janvier 2017, la température extérieure n'est que de quelques degrés en dessous de zéro, l'eau affiche un petit 4 degrés, le soleil reste croché au dessus de 1'000 m, mais nous sommes là, au bord de l'étang et pour rien au monde on  ne raterait ce rendez-vous magique.

La glace est transparente, ce qu'on appelle "la glace noire" il n'y a pas un mm de neige sur la surface. Pedro et Patrick sortent le matériel de course pour faire un trou afin que nous puissions nous mettre à l'eau

 

 Patrick nous sort son appareil de photos. Heu... ben celui-là on ne le met pas dans la poche!! Le résultat ne sera que plus beau. Bref une caméra par là un autre appareil photo par ici et c'est parti ...

 

Pedro déroule en premier une ligne de vie rattachée au bord et sous l'eau à 5 m de profondeur. Même si nous totalisons des centaines de plongées sous ce plan d'eau, que nous connaissons  bien la topologie du fond, il n'est pas recommandé de se lancer sans une ligne fixe et un dévidoir. Le but de la plongée sous-glace est bien de rester juste sous la glace, et là... bye bye vos points de repère, la souche d'arbre, le caillou et j'en passe.

 

 

Après une bonne demi-heure sous l'eau, nous allons quand même tester la solidité de la glace. Du fait que nous gardons nos combi étanches, nous ne prenons pas de risque. Nous croisons pour la première fois un patineur, qui s'en donne à coeur joie sur cette  patinoire grandeur XXXXL.

Sans le vouloir vraiment, Michaël s'est retrouvé sous l'eau, car la glace s'est rompue sous son poids. C'est là que l'on constate, que lorsque l'on tombe, on n'a pas le temps d'avoir le réflexe d'ouvrir les bras ou alors faut être très rapide. Malgré la combi étanche, Michaël s'est retrouvé totalement immergé. Je me dis qu'avec des patins aux pieds, des pantalons, veste etc... on doit partir encore plus vite sous l'eau

Pour voir la vidéo de

Michaël, cliquez sur ce

lien


 

 Mais!!! où est le plongeur ???

Il essaye de ressortir de l'eau !!!  Après cette belle plongée, il est temps de rentrer et vivement les prochaines...